Ti Nicola(pitit Duvalier) bay tout solution pou l change Haiti.

por | 9 octubre 2019

Le dénouement à la crise, semblerait-il, n’est ni pour aujourd’hui, ni pour demain. Les acteurs durcissent leur position et rejettent la proposition de l’Ambassadrice américaine aux Nations-Unies, Kelly Craft, venant chercher une cohabitation avec Jovenel Moise, un président accusé de corruption et d’usurpation de titre, selon le rapport d’audit de la Cour des Comptes sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe.

Les américains auraient essayé toutes les formules de persuasion pour tenter de faire avaler la pullule amère aux haitiens accusant le président Jovenel Moise de corruption et de crime d’Etat.

Selon un communiqué signé par le porte-parole du secteur Démocratique et Populaire, maître André Miche, « les acteurs de l’opposition refusent tout dialogue et tout accord incluant Jovenel Moïse« . La note précise que « l’opposition ne peut pas traverser ce fleuve de sang des 155 personnes tuées au cours des mobilisations anti gouvernementales et 75 personnes massacrées à la Saline, pour aller négocier des miettes politiques« .

La position qu’ils ont défendue à cette rencontre est conforme à la morale et à la majorité du peuple haïtien réclamant incessamment la démission du président Jovenel Moise, pour corruption et incapacité à diriger le pays, rapporte le porte-parole de l’opposition faisant un compte-rendu des pourparlers avec l’envoyée spéciale de l’administration républicaine de Donald Trump.

Plus loin, en réitérant leur position de conduire finalement le pays vers la voie du progrès et de la dignité morale, en désavouant l’actuel système, géniteur des actes de corruption, de dilapidation du trésor public, de crimes d’Etat, de l’impunité, l’Alternative consensuelle croit fermement que « la solution à la crise passe d’abord et avant tout par la démission du président Jovenel Moise« .

Après la chronique d’un échec annoncé, la énième tentative de l’international de vendre à la nation un produit expiré au goût aigrelet, fredonné dans toutes les manifestations de juillet 2018 à novembre 2019, quelle sera la prochaine carte sélectionnée pour que réellement vrai, l’on aide le peuple haitien, pas un individu, à sortir du « shit-hole« . Quelle sera bien donc la nouvelle carte de Washington pour trouver une solution à cette crise.

Malheur à celui qui croit au père Noël !

Pascal Fleuristil
pfleuristil@yahoo.fr

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *