San sipriz pou pèson Komedyen Matyas dil deja prè pou lapolis metel anba kod

By | 16 janvier 2020

Pour l’administration Moise-Lapin, le mentor du président Jovenel Moise et son « marassa » Laurent Lamothe avaient failli à la tâche de faire décoller le pays.

Ce sera donc au brillant régime actuel de recentrer la balle et de parvenir au décollage -pour de vrai- du pays vers un avenir de rêve fait de lycées flambants neufs, d’électricité 24/24, de nourriture dans les assiettes et de l’argent dans les poches.

Et tout ceci, en un an, le dernier du chef de l’État, dont le mandat constitutionnel arrivera à terme le 7 février 2021(s’il ne s’avise pas de se transformer en un de facto comme son PM intérimaire-éternel).

« Le Ministère de la Culture et de la Communication informe le peuple haïtien que l’organisation officielle du carnaval national se tiendra cette année à Port-au-Prince sous le thème « Ann Pote Kole pour Ayiti dekole », a indiqué une note du Ministère de la Culture, toujours sous la férule du ministre de facto et doublement démissionnaire Jean Michel Lapin.

Si en 2012, Lapin avait validé le thème « dekole », avec la ville des Cayes aux premiers rangs de la bande (Okay devan), il relègue aujourd’hui la cité d’Antoine Simon aux oubliettes et fait fi des 350 ans du Cap-Haïtien, pour faire vautrer les foules, du 23 au 25 février, dans les rues jonchées de détritus d’une capitale en agonie et noyée dans le black-out.

Pince sans rire, Jojo-Lapin souhaite malgré tout un joyeux carnaval à tout le monde et encourage la participation des professionnels de la culture et des arts à ces festivités populaires.

Aux groupes de relancer leurs vieux refrains de 2012, comme des bouillons réchauffés d’un dimanche matin sans soupe, égrené avec les poches vides pour compagnons, le kidnapping pour barricade, les gangs armés pour match de foot et un parlement caduc pour feuilleton télé.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *