Electricité 24/24 : Incapable d’acheter du combustible, l’Ed’H crie au secours, le gouvernement se bouche les oreilles car il est fini le temps des « subventions »

por | 15 febrero 2020

L’ADMINISTRATION DE JOVENEL MOISE SUGGÈRE QUE L’EDH AILLE FRAPPER AUX PORTES DES BANQUES POUR DE NOUVEAUX PRÊTS !!!

«Au cours des trois derniers mois, l’État haïtien n’a accordé aucune subvention à l’EDH. Aucune aide n’a été non plus accordée. Cette histoire est une affaire classée», a confirmé Joseph Jouthe lors d’une conférence de presse.

JOUTHE EST-IL ENTRAIN DE SUIVRE À LA LETTRE LES DERNIÈRES RECOMMANDATIONS DU FMI ?

Vendredi 14 février 2020 –Revenu maintenant à la réalité, le directeur général de l’Ed’H, Jean Nicolas Hervé Pierre-Louis, qui n’a jamais voulu auparavant commenter – en juin 2017 – la faisabilité de l’hallucinant projet du président Jovenel Moise d’électrifier le pays 24/24 & 7/7 en un temps record de 18 à 24 mois, a mis la lumière sur les difficultés auxquelles confronte la compagnie d’Etat générale d’électricité en faillite.

Pierre-Louis a révélé que « l’EDH n’est pas en mesure de résoudre le problème d’achat de carburant pour la production d’électricité et attend du gouvernement qu’il fournisse le nécessaire « tout en précisant que « l’entreprise a besoin environ 12 millions de dollars par mois« , néanmoins, a-t-il confié que « leur revenu ne dépasse pas plus de cinq millions de dollars mensuellement« .

Pour Joseph Jouthe, ministre démissionnaire des Finances, vu que l’EDH coûte à l’État environ sept millions de dollars par mois, il a déclaré avoir suggéré au gouvernement de facto du PM Jean-Michel Lapin, de « suspendre la subvention de la compagnie d’électricité« . Le ministre qui est passé outre de la liquidation des affaires courantes, était on ne peut plus catégorique, « toute subvention à l’Ed’H est une affaire classée » et que la compagnie – de black out 24/24 – aille se faire voir ailleurs.

Les donnes ont changé. Désormais, les autorités analysent la possibilité pour que l’entreprise publique arrive à obtenir directement des prêts auprès des institutions bancaires du pays.

Soulignons qu’actuellement, selon le DG de l’Ed’H, qui a promis sans fixer dans le temps une date d’inauguration, la construction d’une nouvelle usine de production de 300 mégawatts au gaz naturel, les services de recouvrement de l’entreprise ont élevé à plus de 230 millions de dollars le montant à récupérer auprès des secteur résidentiel (60%), 18 millions dans le secteur commercial; 19 millions d’organismes publics; 10,2 millions d’organisations autonomes et d’éclairage public dépassant 43 millions de dollars.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *