Beauplan VS Bélamin, le Commissaire qui chasse les opposants politiques comme un fou à Port-de-Paix

By | 4 octobre 2019
Spread the love

Sénateur Evallière Beauplan réagit aux actes barbares du Commissaire du Gouvernement de Port-de-Paix
Mercredi 02 octobre 2019

Le Sénateur Evallière Beauplan condamne avec la dernière rigueur les agissements illégaux et hors normes du Commissaire du Gouvernement près du Tribunal Civil de Port-de-Paix, Me Jean Volney Bellamin, visant à intimider l’opposition démocratique dans le département qui a accueilli le chef de l’Etat tant décrié.

Le président du Mouvement pour la Libération d’Haïti (MOLHA) invite la population Nordouesienne à s’armer du courage nécessaire pour contrecarrer les barbaries de Bellamin, qui en temps normal, serait en prison pour la corruption orchestrée déjà dans cette juridiction par le passé. Il n’est pas question qu’un hors la loi de cet acabit intimide des gens qui ne font qu’exiger leurs droits les plus entiers. Les dignes héritiers de Capoix Lamort ne vont pas laisser le champs libre à ce candidat malheureux des législatives qui jure de prendre revanche sur le Nord-Ouest pour n’avoir pas voté pour lui.

Si aujourd’hui les gens crient halte là dans le département du Nord-Ouest, où Jovenel Moïse a promis monts et merveilles, c’est parce que le propriétaire de JOMA n’a pas su tenir ses promesses à l’endroit des gens qui l’ont accueilli valablement et l’ont voté aveuglément. Il est normal que cette même population exige à ce que ce pouvoir tienne sa responsabilité.

L’élu du PONT invite Bellamin à se ressaisir le plus vite possible et lui rappelle que ses jours sont comptés à la tête du Parquêt de Port-de-Paix. Tôt ou tard la République aura à questionner les corrompus et leurs alliés d’où qu’ils se cacheront. Il demande à la population de continuer à tenir bien haut le flambeau de la mobilisation contre ce pouvoir qui n’a aucun projet pour notre pays.

Dr Evallière Beauplan, Sénateur du Nord-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *