Le coronavirus gagne du terrain en Afrique

por | 3 marzo 2020
De la Chine à l’Italie, France, les États-Unis, le coronavirus s’étend un peu plus dans le monde. Six pays africains sont désormais touchés. L’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Nigeria et le Sénégal. Ce virus ne connaît pas de frontières. Bien que le continent africain ne compte, pour l’heure, que sept cas, les spécialistes alertent sur les risques d’une propagation du Covid-19 dans les pays où les systèmes de santé sont les plus faibles.

Le Sénégal n’a pas échappé à l’épidémie du nouveau coronavirus. Il faut s’attendre tôt ou tard à ce que la Guinée, le Mali, le Burkina, la Côte d’Ivoire soient également touchés par le Covid-19 compte tenu de la porosité de leurs frontières et leurs systèmes de santé défaillants ou mal adaptés à une telle pathologie. Un fait est certain, l’un des meilleurs moyens de se protéger contre le Covid-19 reste le lavage régulier des mains, notamment grâce aux gels hydro-alcooliques.

Les sept cas répertoriés sur le territoire africain sont repartis ainsi : un en Égypte, un en Algérie, un en Tunisie, un au Maroc, un au Nigeria et deux au Sénégal. Mais les spécialistes ont mis en garde contre les risques d’une propagation, notamment en raison des liens commerciaux étroits entre l’Afrique et la Chine.

Au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, 58 personnes ayant eu des contacts avec la personne infectée ont été placées en quarantaine lundi 2 mars. Cette mesure vise, selon les autorités, à contrôler la propagation de la maladie, qui a fait plus de 3000 morts à travers le monde, principalement en Chine où elle a éclaté en décembre 2019.

Ces dernières 24 heures, quatre cas ont été détectés au Maroc, en Tunisie et au Sénégal. Si les pays africains tentent de se doter de moyens de lutte et de détection du virus, la crainte s’installe petit à petit parmi les spécialistes. Selon Matshidiso Moeti, directrice de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, rapporté par Le Figaro, le pire scénario serait une propagation rapide du virus dans les grandes villes africaines dépourvues d’installations sanitaires de haut niveau pour contenir l’épidémie et traiter les patients.

Ce lundi le ministre de la santé Tunisienne, Abdellatif Mekki, a confié son premier cas de Covid-19, importé par un quadragénaire arrivé d’Italie par voie maritime, le 27 février. Cet homme n’avait présenté aucun symptôme de la maladie jusqu’au 01 mars, il contacta rapidement les services d’urgences qui détectent en effet le virus. Les 250 autres passagers qui eurent à faire le voyage avec lui ainsi que sa famille sont actuellement mis en quarantaine et vont être soumis à des tests de dépistage.

Par ailleurs, l’organisation mondiale de la santé, a également informé de l’envoi de médecins et de matériaux en Iran, l’un des pays les plus touchés par le virus. Cependant le nombre de cas diminue considérablement en Chine où le virus est apparu. Seulement 206 cas a été signalés à l’OMS dimanche et seulement 8 cas ce lundi en dehors du Hubei, l’épicentre de l’épidémie.

SOURCE:https://www.juno7.ht

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *