Dachcka LOUIS / CRÉO’LAH : La jeune femme qui prône l’identité culturelle et physique de la femme haïtienne.

por | 3 marzo 2020

Dans le tourbillon de la vie d’une jeunesse haïtienne pour la plupart désorientée, sans repères, ne croyant plus en l’avenir, en proie à des pratiques de toutes sortes de débauche( CarWash Party, Ti Sourit..) d’aliénation(  utilisation de crèmes éclaircissantes..), soumise à des influences négatives importées, des exemples de jeunes femmes et de jeunes garçons qui osent entreprendre, poser des actions positives, proposer de nouveaux concepts méritent d’être soulignés. Et Dachcka Louis est de cette catégorie qui, face à ce constat, aidée d’autres jeunes motivés, a pris l’initiative de proposer autre chose à notre société: CRÉO’LAH.

Un concours qui se veut différent des autres par les valeurs qu’il prône ( l’identité de la beauté créole, par ex).  Depuis un certain temps, la ravissante Dachcka est co-animatrice  de Chokarella (The Morning Show) sur Radio One aux côtés du célèbre animateur Carel Pedre, entre autres. Et tous les samedis, elle anime dans ses jolies tenues une émission culturelle «  Samedi Show » sur TelePacific. 

Coup de Projecteur sur cette jeune femme, native de Port au Prince, âgée de 23(depuis le 24 Décembre 2019),qui, par sa passion et sa détermination, en très peu de temps, s’affirme dans le paysage médiatique et socio-culturel haïtien. 
Gazette Haiti invite ses lecteurs, particulièrement les jeunes à faire la connaissance de la jeune présentatrice, de sa conception de la beauté créole, matérialisée à travers Créo’laH, de ses rêves, ses projets et de ses modèles

Dachcka Louis, pour la promotion de l’identité culturelle haïtienne à travers le concours CRÉO’LAH 

Photo

« C’est une plateforme, comme j’aime à le dire faisant la promotion de l’identité culturelle et physique de la femme haïtienne, qui vise à élire une ambassadrice de la jeunesse féminine, un moyen de valoriser le potentiel des jeunes filles mais en se focalisant sur l’originalité; l’authenticité qu’elles dégagent. Ne voulant plus qu’elles s’identifient aux femmes occidentales, ne voulant plus qu’elles se depigmentent la peau, il fallait un concours du genre, qui prône l’estime de soi et la confiance en soi. Qu’elles soient fières d’être elles-mêmes. D’être Haïtiennes. D’être CRÉO’LAH », dit-elle pour parler du concept de ce concours arrivé à un moment où de nos jours le phénomène de l’éclaircissement de la peau devient tendance. 

Une initiative louable qui a depuis mis la jeune animatrice sur les feux des projecteurs. De présentatrice radio Télé à des sollicitations pour des conférences, elle devient une voix, une image:

« J’étais à Radio Mega pendant une brève période avant d’intégrer TelePacific suite à différents tests passés avec un groupe d’amis. Au départ à la radio, ensuite à présenter les nouvelles de la télé, présenter l’émission culturelle…pour  aboutir aujourd’hui à Samedi Show », explique Dachcka. 
« Vu le travail que je commençais à faire, M. Carel Pedre m’a fait la proposition d’intégrer un nouveau concept avec deux autres jeunes brillants . Ainsi, après accord, tous ensemble on a commencé cette émission matinale sur la radio one », poursuit-elle, satisfaite et heureuse de ces deux expériences car l’ancienne élève des Sœurs Salésiennes adore la communication. 

Photo

Pour Dachcka, il est important de s’impliquer dans la société, spécialement aux côtés des femmes:

Photo

« J’aime le social. Surtout ce qui a rapport aux femmes . J’aime cette lutte. Et ceci se lie à la prise de parole, aux échanges d’idées, à l’argumentation, à l’opinion. Je m’y retrouve  et c’est toujours avec grand plaisir que j’accepte des invitations pour modérer des débats ou être panéliste dans des conférences sur des thématiques liées notamment à la femme. Il est toujours bon de s’impliquer, défendre une cause, même si ce n‘est pas dans notre culture en Haïti de le faire . D’avoir ce zèle pour le bénévolat ou un travail d’équipe. Pour moi, il est très important de m’impliquer encore et encore dès que l’occasion m’est offerte de faire passer mes idées et ma façon de voir les choses car en meme temps, j’apprends des autres et vice versa ». 

Photo

Les modèles de femmes qui inspirent la Directrice de  CRÉO’LAH

« Dans le domaine médiatique, il y a sans nul doute  Hellen Degeneres (Hellen Show), Oprah Winfrey non seulement pour leur impact au niveau de leur société mais aussi pour leur personnalité, en tant que grande femme », dit la jeune présentatrice qui compte en Haïti 
« Martine Denis Chandler, Mme Duvivier Pierre-Louis, Marie Laurence Lassegue et bien d’autres encore » comme modèles. 

Photo

De nouveaux projets il y en aura toujours 

Photo

En dépit du climat actuel, Dachka Louis ne cesse de croire en l’avenir, de penser à se former au maximum:
« Poursuivre une maîtrise dans son champs d’étude, réaliser la 3e édition de CRÉO’LAH 
et innover sont entre autre les actions immédiates à poser », tels sont les projets que  nourrit l’étudiante en Sciences économiques de la Faculté de droit et des sciences économiques( FDES, UEH), pendant qu’elle réfléchit à de nouveaux plans pour sa carrière. 

Une tête bien faite et la passion comme message de Dachcka Louis:

« Le message ne change pas: meublez-vous l’esprit et faites ce qui vous passionne. Mais surtout, dans tout ce que vous avez à faire: donnez-vous à 200%. N’ayez pas peur d’essayer, sans quoi vous ne saurez jamais de quoi vous êtes capables.
-Travaillez dur
-Soyez Passionnés 
-Essayez toujours ».

La Gazette

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *