Coronavirus : Ce n’est pas le moment de paniquer, c’est le moment de se préparer!

por | 3 marzo 2020

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à ne pas céder à la panique mais à se préparer face à l’épidémie de coronavirus qui se propage dans le monde.

Lundi 2 mars 2020 – L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a porté vendredi la menace que représente le Covid-19 à « très élevée » au niveau mondial, alors qu’un cas a été confirmé au Nigéria, le premier en Afrique subsaharienne.

« Ce n’est pas le moment de paniquer – c’est le moment de se préparer – d’être pleinement préparé. Comme l’a dit le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros, ‘le plus grand ennemi en ce moment n’est pas le virus. C’est la peur, les rumeurs et la stigmatisation’ », a dit M. Guterres lors d’un point de presse à New York.

CE N’EST PAS LE MOMENT DE PANIQUER – C’EST LE MOMENT DE SE PRÉPARER – ANTÓNIO GUTERRES

« Il est maintenant temps que tous les gouvernements prennent des mesures et fassent tout leur possible pour contenir la maladie – et ce, sans stigmatisation et dans le respect des droits de l’homme », a-t-il ajouté. « Nous savons qu’il est possible de contenir l’épidémie, mais la fenêtre d’opportunité se rétrécit. Je lance donc un appel à la solidarité et à un soutien mondial entier, avec tous les pays prenant pleinement leurs responsabilités ».

Vendredi à Genève, l’OMS a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19 alors que la crainte d’une propagation de l’épidémie de coronavirus s’est amplifiée après la confirmation d’un cas au Nigéria.

L’épidémie de coronavirus «prend de l’ampleur», a déclaré Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS, qui a rappelé également que l’agence onusienne avait, à de multiples reprises, prévenu que le Covid-19 pourrait se répandre à de nombreux pays, « voire à tous les pays ».

Près de 4.351 cas ont été recensés dans 49 pays, avec 67 décès associés. Cinq nouveaux pays ont signalé leurs premiers cas qui sont tous liés avec l’Italie (17 décès sur 647 cas confirmés). Il s’agit de l’Estonie, de la Lituanie, des Pays-Bas et du Danemark et du Nigéria.

S’agissant ce premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne qui a été confirmé vendredi au Nigéria, le ministère fédéral de la santé de ce pays a lié cette contamination avec l’épidémie en cours en Italie.

« Un Italien – qui venait de Milan – avait été testé positif au Covid-19 », a précisé le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique dans un tweet.

Selon l’agence onusienne, avec le premier cas de Covid-19 en Afrique subsaharienne, « le virus n’est plus une menace mais une réalité dans la région ». Mais « l’heure n’est pas à la peur, mais à la solidarité, à la coopération et à l’engagement collectif de tous », a ajouté Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *