Haïti-Justice :Le dossier du massacre Du Bel-Air bientôt acheminé au cabinet d’instruction !

por | 29 febrero 2020

 Le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant informe que le dossier du massacre du Bel-Air sera acheminé incessamment au cabinet d’instruction pour les suites légales.

Plusieurs personnes ont été tuées par balles lors d’une descente d’un gang armé accusé d’être à la solde du pouvoir en place dans ce quartier populeux où des barricades étaient encore érigées dans le cadre du mouvement anti-gouvernemental, “pays lock” (pays bloqué).

Ces événements sanglants étaient survenus les 4, 6 et 13 novembre 2019 sans aucune intervention des forces police pour protéger la population civile. Cependant, le commissaire du gouvernement refuse de parler de massacre. Selon lui, il s’agirait d’un affrontement entre de gangs rivaux armés. Les propos de Jacques Lafontant, commissaire du gouvernement par intérim de Port-au-Prince, contrastent avec un rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) qui parle du massacre du Bel-Air.Un rapport du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH) publié le 18 Février dernier, fait état d’au moins trois personnes tuées, plusieurs autres blessées par balles et trente (30) laissées sans abri lors d’une attaque conduite par un présumé chef de gang notoire, l’ancien policier Jimmy Cherizier, alias “BBQ” contre lequel un mandat d’arrêt a été décerné en Février 2019.

Ce rapport révèle aussi que les autorités haïtiennes avaient failli à leur obligation de protéger la population d’un quartier pauvre de la capitale. Le mandat décerné contre Jimmy Cherizier depuis un an n’a toujours pas été exécuté.

De même, la justice n’est toujours pas prononcée dans le cadre du massacre perpétré à la Saline le 13 Novembre 2018 et dans lequel Jimmy Cherizier est accusé d’implication par plusieurs organismes de défense des droits humains locaux et internationaux dont le RNDDH et l’Amnesty International.

Réseau Haïtien de l’Information (RHI)/FBG.-

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *